FIFA 18 – Gagnons en équipe !!



Chaque année, FIFA et PES s’affrontent dans une lutte sans merci pour savoir qui est le meilleur jeu de foot. Grâce à cette émulation, les deux titres nous gratifient chaque année de version toujours plus aboutie. Leader depuis quelques années maintenant, FIFA 18 aura fort à faire pour lutter contre le PES 2018 qui semble être un très bon cru. Que vaut cette FIFA 18 ? La réponse dans ce test.

UN GAMEPLAY RÉSOLUMENT TOURNÉ VERS LA SIMULATION

Cette année, le géant américain tire un trait sur le coté arcade pour se tourner vers un gameplay nettement plus orienté simulation. Il suffit de jouer la première fois pour s’apercevoir que le jeu est devenu plus lent comparé aux dernières années, fini les attaquants fonçant dans les défenses adversaires sans que ceux-ci ne puissent les rattraper, non. Aujourd’hui, avec un rythme de jeu ralenti, FIFA 18 permet d’élaborer les actions avec un système de jeu en construction, il était temps!! Pour quiconque connait un peu le football, c’est un jeu qui nécessite de créer des espaces pour déstabiliser les défenses adversaires pas un vulgaire kick & run à l’anglaise. Pour plus de réalisme, le placement des joueurs sur le terrain sera primordial et un contrôle de balle raté entraînera inexorablement une occasion de but avortée. Dans FIFA 18, il faudra savoir jouer en équipe et ce n’est pas donné à tout le monde. De plus, contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas l’attaque qui détermine du résultat mais bien la défense. Et bien croyez moi c’est bien le cas dans ce FIFA où la défense tient un rôle majeur. Les gestes techniques sont toujours plus nombreux comme l’en atteste le Tornado à la Ronaldo de la pub télé.

ALEX HUNTER 2.0

Dans ce nouvel opus, EA nous propose une deuxième saison des aventures d’Alex Hunter, en effet on reprend exactement là où nous l’avions laissé en 2017. Cette année, il pourra porter les maillots de club plus variés. Exit l’Angleterre et la Premier League, je peux enfin choisir mon club de cœur : le PSG !!! Sachez qu’il sera également possible d’intégrer des clubs mythiques comme le Real Madrid mais également un club américain MLS. Pour avoir la classe devant ses idoles (ici Thierry Henry), notre jeune Alex pourra se la jouer mannequin, puisqu’il sera possible de le personnaliser (tenues vestimentaires, types de chaussures…) et vos choix modifieront son aspect durant les cut-scenes. Durant, la saison, il sera même possible de jouer quelques matchs du football féminin, si c’est pas de l’ouverture d’esprit ça !! Durant les interviews, Alex Hunter aura la possibilité entre 3 types de réponse : humble, neutre et arrogant. Chacun de vos choix influenceront la carrière de notre jeune champion. Donc, faites attention, il faudra être bon sur le terrain mais également en dehors, sous peine de ne pas convaincre vos fans. En tout cas, on s’attache au personnage au fil des années, il me tarde de connaitre la suite des aventures d’Alex l’année prochaine.

CONTENU XXL

Une chose que l’on ne peut pas reprocher à FIFA est bien son contenu. C’est bien simple tout est là. Un mode carrière revu et corrigé qui nous propose cette année des cinématiques histoire de dynamiser l’immersion et l’expérience de jeu. Les périodes de mercato ont été retravaillées pour coller à l’actualité du foot, avec des transferts conditionnées par des clauses libératoires, le tarif d’un joueur pourra aussi être négocié.  Le célèbre mode FUT est de retour permettant d’affronter la planète entière avec des équipes de rêves créées à grand coup d’achat de paquets de carte FIFA. Et bien évidemment, le jeu en ligne avec son très classique mode 1vs1, coop et équipe pro,

IMMERSION TOTALE OUI MAIS…

Là où FIFA 18 mettra tout le monde d’accord, c’est probablement sur son immersion qui frôle le sublime. Tout y est, des chants de supporters, aux mouvements de la foule en délire, stades, drapeaux, cinématiques. Fermez les yeux, on s’y croirait !! Par contre, les commentateurs français sont tout simplement affreux !!! La paire Mathoux-Ménès devrait-elle laisser la main ?? A mon sens oui, nous pas que je ne les aime pas, mais dans FIFA, ce n’est plus possible !! Leurs interventions sont toujours à contre temps et anéantissent le sentiment de regarder un match de match dans son canapé. Avec un Pierre Ménès , qui est en temps normal très volubile, intervient ici de façon sporadique et sans réel enthousiasme. Mais le pire reste bien les commentaires d’Hervé Mathoux, qui se prend pour Margotton à chacune des frappes d’un joueur. Pour être clair, imaginez vous jouer tranquillement, et devant le but au moment fatidique, le commentateur hurle le nom de votre joueur de façon forcée voire même grotesque, CAVAAAAANNNIIIIII!!!!! La modélisation des visages de certains joueurs laissent toujours perplexe, il suffit de voir la tronche de Rabiot ou encore de Meunier, qui sont internationaux tout de même, pour s’en convaincre !!!

 


Cette nouvelle monture joue le rôle de la continuité avec une expérience complète aux des améliorations bien senties. Avec un rythme de jeu plus lent, EA vise dans le mille et saura séduire les joueurs les plus exigeants et soucieux de construire leurs jeux. La deuxième saison des aventures d’Alex Hunter s’enrichit également de choix multiples influant sur la carrière du joueur. Selon moi, FIFA 18 reste toujours la meilleure simulation de football, mais attention à ne pas s’endormir, ça pousse derrière!


jeu testé par otakon62 à partir d’un review code Xbox One fourni par l’éditeur

FIFA 18

69,99€
FIFA 18
88.333333333333

Graphismes

9/10

    Son

    10/10

      Gameplay

      9/10

        Durée de vie

        9/10

          Rapport qualité/prix

          9/10

            Interêt des succès

            8/10

              Pour

              • Toujours plus complet
              • Un jeu tout en construction
              • Immersion totale
              • L'aventure d'Alex Hunter

              Contre

              • Les commentaires françaises risibles
              • Certaines modélisations de visages à revoir
                 

              Laisser un commentaire