Tag Archives: test

TEST – The Story Goes On – Faites Nous rêver

The Story Goes On est un jeu hack’n’slash du développeur Scarecrow Arts  où vous devez tuer tous les ennemis dans une pièce avant de pouvoir passer à la suivante. Votre mission est de trouver la clé dans chaque niveau qui vous ouvre l’accès au boss. Cela semble simple, non? Voyons ceci dans le test ci-dessous. Lire la suite

TEST – Masters of Anima – Xbox One X

Après le succès de Space Run Galaxy, un tower defense spatial, le studio lyonnais Passtech Games nous propose aujourd’hui un titre bien différent. En effet, Masters of Anima est un jeu mélangeant plein de genres différents (action, aventure, gestion, stratégie) au pays de la magie et où l’on évolue dans les niveaux en invoquant une horde de créatures. Celles-ci peuvent se battre à nos coté ou alors faire les basses besognes à notre place. Voyons ensemble ce que vaut ce titre.

Lire la suite

TEST – Owlboy – Une chouette lettre d’amour au pixel art !

Le moins que l’on puisse dire c’est que Owlboy peut être considéré comme une arlésienne du jeu indépendant. Sorti presque dix ans après le début de son développement, D-Pad Studio a pris son temps pour nous concocter cet hommage aux jeux d’aventures comme on pouvait en trouver à l’époque de la Super Nintendo. Après une première démo parue en 2013 et qui avait rassuré sur le bon avancement du développement, Owlboy s’autorise une première sortie sur PC fin 2016. Deux ans plus tard, Owlboy débarque enfin sur Xbox One. Alors, notre attente est-elle récompensée ? La réponse dans ce test ! Lire la suite

TEST – Dangun Feveron – Le shoot’em up à l’ambiance disco !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Cave ne produit pas uniquement des shoot’em’up arcade. Néanmoins, ce type de jeux reste le fer de lance de l’entreprise, et Dangun Feveron (aussi connu sous le nom de Fever SOS), sorti initialement en 1998 (uniquement au Japon), appartient à cette catégorie. Si à l’époque la concurrence était rude, l’originalité du titre, avec son ambiance disco/funk, était tout de même parvenue à attirer un public conséquent. Il faut dire que dans les années 90, le shoot’em’up régnait sans partage sur les salles d’arcade, soutirant au passage le contenu de notre bourse, cela dans le but de grappiller quelques continues supplémentaires. Si cette version console ne nous oblige évidemment pas à nous ruiner de la sorte, cela vaut-il tout de même le coup de passer/repasser à la caisse, vingt ans plus tard ? C’est ce que nous allons voir ! Lire la suite