TEST – Blazing Chrome – Alors Contra(t) rempli ?



TEST Blazing Chrome XWFR

Contra, Gunstar Heroes, Metal Slug, Turrican, ces jeux ont un point commun et savez-vous lequel ? Ce sont tous ce que l’on nomme des Run and gun, c’est-à-dire, pour faire simple, des shoot them up (jeux de tirs) où l’on contrôlent des humains plutôt que des vaisseaux. De leur temps, ces jeux furent des références du genre, et nombreux sont ceux qui attendent désespérément le retour de ces licences à succès. À l’heure ou Konami se contente pour le moment de sortir une compilation anniversaire de ses différents hits dont Contra, JoyMasher (studio spécialisé dans le développement de jeux rétrogaming) crée Blazing Chrome, un titre inspiré des précédents jeux cités. Alors bon hommage ou pétard mouillé ?


Dès l’écran titre, l’impression de revenir dans les années 90 est bien là avec des explosions et une voix digitalisée qui annonce la couleur ! Ensuite, vient le choix du personnage, une humaine et un robot, savant mélange de Contra et de Probotector. Au début, vous n’aurez le choix qu’entre le mode facile et normal, mais vous pourrez débloquer une autre difficulté et d’autres modes de jeu une fois la campagne terminée (ainsi que de nouveaux personnages). Et c’est bien là une des forces de ce Blazing Chrome, tout fonctionne comme à l’ancienne ! Aucun DLC payant, le contenu bonus se déverrouille simplement en jouant ! Très appréciable à une époque où les loot box ont envahies notre quotidien. Sachez aussi qu’il est possible de parcourir les niveaux dans l’ordre que l’on souhaite.

Graphiquement, les décors ressemblent à ce que l’on pouvait trouver sur Megadrive ou Super Nintendo, à savoir de jolis environnements tout en pixels. Si les niveaux manquent peut-être un peu d’originalité, il serait malgré tout déplacé de reprocher à Blazing Chrome un manque d’identité. Le bébé de Joymasher est en effet à prendre pour ce qu’il est : un mélange de Run and Gun cultes des années 90. Cela passe donc forcément par un tas de clins d’œil à d’autres jeux, ainsi que des mécaniques vu et revues. Mais ça tombe bien, car Blazing Chrome s’inspire des meilleurs !

Le niveau dans le sable avec les vers par exemple, fait forcément penser à celui de Super Turrican 2, de même que le passage en 3D dans un tunnel, digne du fameux Mode 7 de la Super Nintendo. Si elle n’égalera pas celle d’un Turrican ou encore celle d’un Gunstar Heroes, la bande-son du jeu est de son côté tout de même très bonne (notamment la piste des crédits de fin), que ce soit au niveau des musiques ou des bruitages très 90.

L’univers du jeu baigne dans une science-fiction ressemblant fortement à celle de Terminator, comme peut en attester l’histoire. Nous sommes dans le futur, et des méchants robots ont presque totalement éradiqué l’humanité. Plus personne ne sait qui a commencé cette guerre, les machines ou les humains. Quoi qu’il en soit, l’ambiance est apocalyptique sur la planète, et une poignée de survivants va tenter de faire le ménage. Du grand classique donc, qui ne sert finalement que de prétexte à la mitraille. Comme à l’époque une fois de plus.

Comme vous le savez peut-être, ce type de jeu est connu pour être assez exigeant. Mais alors quid de la maniabilité se devant forcément d’être au poil ? Votre personnage peut tirer dans huit directions différentes, s’allonger, rouler (comme dans Turrican), dasher (avec les personnages cachés), s’accrocher à des rails, verrouiller son tir dans la direction voulue, utiliser plusieurs armes ainsi que des bots (bouclier, tirs, rapidité et double saut) mais aussi attaquer au corps à corps. Une bien belle panoplie d’action donc. Et n’oublions pas les phases en deux roues à la Battletoads !

Globalement, la prise en main est très bonne, mais on déplore tout de même deux petits soucis. Tout d’abord avant de commencer votre partie, je vous conseille de passer par les options et de désactiver le changement d’armes automatique. Il est en effet assez agaçant et handicapant d’avoir son arme qui change toute seule lorsqu’on en ramasse une nouvelle au beau milieu d’un combat ! Enfin, les séquences de jeu en diagonales (bien que rares) sont assez maladroites, car elles demandent au joueur de viser dans une direction que le jeu ne lui permet pas toujours. On se retrouve donc à faire des acrobaties en sautant et en tirant un peu partout, essayant de ne pas être touché par d’autres ennemis au passage.

Avec un peu d’expérience, les six niveaux du jeu (cinq + un caché) se terminent en moins d’une heure. Court ? Certes, mais encore faut-il parvenir jusqu’à la fin ! Pour se faire, il faudra mourir et encore mourir, jusqu’à connaitre par cœur les patterns des différents boss qui se dresseront devant vous, ainsi que les niveaux dans leur globalité. Besoin d’aide ? Un second joueur (en mode local) peut venir vous prêter main forte et transpirer avec vous ! Avec les différents modes et personnages que l’on peut débloquer, la durée de vie du titre est donc un peu gonflée pour notre plus grand bonheur. Et si vous souhaitez débloquer l’intégralité des succès, il y a de quoi faire ! Vous sentez vous prêt à terminer le mode normal ou hardcore en moins de 40 minutes ? Non ? Eh bien il faudra pourtant en passer par là pour avoir les 1000 G !


Blazing Chrome est un savant mélange des hits d’action que l’on pouvait trouver dans les années 90. JoyMasher parvient en effet à donner vie à un titre que l’on peut d’ores et déjà considérer comme étant le fils spirituel de Contra. Avec son ambiance post-apocalyptique et son action frénétique débordant de challenge, Blazing Chrome est une expérience qui plaira aux amateurs de run and gun. Si sa durée de vie est un peu juste, la rejouabilité est bien présente, avec du contenu que l’on débloque après avoir terminé le jeu une première fois. En bref, un bon petit trip rétro à l’ancienne comme on aimerait en voir plus souvent !


Jeu testé sur XBOX One X à partir d’un review code fourni par l’éditeur The Arcade Crew/ Cosmocover

Blazing Chrome

16,99€
7.8

Graphismes

8.0/10

Son

8.0/10

Gameplay

8.0/10

Durée de vie

7.0/10

Rapport qualité/prix

7.0/10

Interêt des succès

9.0/10

Pour

  • De l’action frénétique non-stop
  • Le contenu à débloquer en jouant
  • Une chouette bande-son
  • Difficile sans être punitif
  • Des boss gigantesques
  • Du coop en local
  • Les nombreux clins d’œil à d'autres jeux du genre
  • De beaux environnements…
  • Présent dans le XBOX Game Pass

Contre

  • …mais qui manquent un peu de diversité
  • Une maniabilité toujours perfectible
  • Un peu court
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.