TEST – Immortal Redneck – La vérité ou la mort sont au bout du couloir



TEST -Immortal Redneck -XWFR

« Ceci sera votre tombeau ! ». Cette réplique culte montre très bien l’ambiance de ce jeu. Prenez trois pyramides qui sont comme dans la réalité, immenses et de véritables labyrinthes, nous  réservant plein de surprises dans les salles à l’assaut de toutes sortes d’ennemis variés, voilà un peu le pitch de départ de Immortal Redneck. Mais le jeu se résume-t-il uniquement à cela?

L’histoire est basée sur un touriste,  le personnage que l’on joue, et qui se réveille en étant momifié en Égypte antique après un terrible accident. On en sait pas plus. Les réponses à ses questions se trouvent surement dans ces trois lieux. Après un petit tutoriel nous expliquant le gameplay, on fait face à la première pyramide. Gigantesque, des salles à la limite de l’infinie, petites ou grandes, faciles ou plutôt difficiles. Il faudra faire face à des monstres qui sortent de l’ordinaire et qui ont un rapport avec l’ambiance générale. On retrouve bien sûr pêle-mêle les fameuses momies et des sarcophages mais aussi des crânes volants, des serpents humanoïdes, des guerriers avec des boucliers, des chauve-souris, des yeux, et plein d’autres. Elles sont loin d’êtres vides, en plus de cet accueil des plus intimidants, il peut y avoir des pièges et des dalles qui nous font balader n’importe où en nous faisant voltiger dans les airs. C’est un véritable parcours du combattant. La petite originalité du jeu est que la mort nous rendra toujours un peu plus puissant à chaque décès. Déjà si on perd et qu’on retourne dans la pyramide, l’intérieur ne sera plus le même et tout ce qui aura été fait dans la partie précédente sera perdue, à part les pièces qu’on ramassent en tuant les mauvaises rencontres et en ouvrant des coffres. Les salles sont générées aléatoirement. Et l’architecture des pièces est très variée. Ambiance exotique voir milles et une nuits, des pièges avec des rayons lasers ou de la lave, des crevasses, des ponts, rien ne se ressemble et renforce considérablement le plaisir de la découverte. Mais quand on se prend un game over dans la face, on retourne dans un petit hub central qui est à l’extérieur, en plein désert. Avec les trois pyramides, un marchand dans sa tente qui propose de l’équipement et si on meurt on garde tout.

On ne perds rien et un endroit qui sert à améliorer notre arbre de compétences. Au départ il y a qu’une seule case et plus on utilise nos pièces, plus l’arbre va se développer dans tous les sens avec toujours de plus en plus de branches. Les possibilités d’améliorations sont très nombreuses. Certaines demanderont de les choisir qu’une seule fois pour faire grandir le reste et d’autres demanderont par exemple à être améliorer jusqu’à 50 fois ce qui correspond en l’occurrence à la puissance d’attaque mais aussi de rendre meilleure notre défense, être invincibles un laps de temps…Il y en a pour tous les types de joueurs qui préfèrent jouer sur l’attaque ou la défensive. Pour une fois que mourir n’est pas un désavantage dans un jeu, autant en profiter pour se rendre en mode « Rambo » et devenir une machine de guerre face aux innombrables ennemis et systèmes de défense. Et attention aux boss. Ils ne sont pas là pour rigoler. Par chance, une carte du niveau est à disposition, se découvrant au fil de notre progression de salle en salle montrant où sont les portes pour aller ailleurs.

Le gameplay est simple. On court, on grimpe,  on attaque avec des attaques de plus en plus puissantes grâce aux compétences obtenues et  on se débarrasse de nos armes inutiles en le jetant. nous avons en poche aussi des explosifs pour tout détruire tel un kamikaze des temps anciens. Dès qu’on passe une porte toutes les sorties sont fermées. Pour les rouvrir il faut tuer tous les ennemis. Pour rendre tout cela le plus varié possible, nous avons le choix entre 9 classes qui ont chacune leurs propres arbres de compétences. Imaginez le nombre de possibilités offertes !!!. Il est également possible de changer de classe entre chaque morts. Tout est possible à n’importe quel moment, pas besoin de tout recommencer avec une nouvelle partie. Il y a des salles qui demanderont un peu plus d’exigence car au bout il y a des compétences à gagner mais le chemin ne sera pas facile. Dans des coffres il est possible de ramasser des parchemins. Ils sont nombreux puisqu’il y en a 100. Ils serviront à nous donner de l’aide ou à de rares moments nous mettre des bâtons dans les roues. Parmi la liste ils serviront à voir les ennemis à travers les murs, à améliorer notre attaque, tuer tous les ennemis d’un étage, désactive les pièges, ramasser les objets de plus loin, obtenir de l’énergie plus en ramassant des morceaux de viandes mais en tuant les ennemis…Ce sont plein de petites modifications qui vont changer les parties en cours. Ajoutez à ça un arsenal des plus complets. Mitraillettes, pistolets, snipers, épées, arcs, pied de biche (avec un gros clin d’œil à Half Life), machine gun, bazooka, pouvoir de feu…Tout le monde y trouvera son compte. Immortal Redneck n’est pas qu’un simple jeu de tir à la première personne où l’on tire sur tout ce qui bouge. Bon certes, c’est le cas mais il y a souvent des séquences de plateforme. Le fait de pouvoir grimper servira dans ces moments. Régulièrement il y a même une récompense qui attends le joueur : un coffre ou une amélioration. Mais il faudra bien jouer et des fois bien réfléchir pour savoir comment passer sans encombre. Ce serait bête de perdre toute sa progression pour un coffre.

Pour les fans des défis, la chasse aux succès sera longue. Certains succès demandent du skill comme celui de finir une pyramide sans prendre de parchemins ni d’armes. Il faudra débloquer en entier l’arbre de compétence, débloquer tous les médaillons, trouver 80 parchemins…Il va y avoir du boulot pour avoir le 100%.

 


Immortal Redneck propose tellement de façons différentes de jouer qu’il peut proposer de nombreuses heures de jeu. Les pyramides générées aléatoirement renforcent la découverte qui ne s’arrête jamais. On se demande toujours sur quoi va t-on tomber. La difficulté monte crescendo étage par étage. La mort punitif peut être un frein mais ça oblige le joueur à jouer de la plus belle des façons. La progression du personnage grâce à l’arbre de compétence et des nombreux parchemins est très visible au cours d’une partie. On ressent vraiment sa puissance. Vous pouvez y jouer de nombreuses heures avant de voir venir pointer un bout de lassitude. Son contenu est vaste mais ça aurait été bien d’avoir un peu plus de pyramides avec encore plus de variété dans leurs conceptions. Pour son prix il vaut vraiment le coup de se plonger dans cet univers variés et immenses.


Test réalisé par Snake135 à partir d’un review code Xbox One fourni par le développeur/éditeur

Immortal Redneck

19,99€
Immortal Redneck
7.9

Graphismes

7.0 /10

Son

6.5 /10

Gameplay

8.0 /10

Durée de vie

8.5 /10

Rapport qualité/prix

9.0 /10

Interêt des succès

8.5 /10

Pour

  • Les pyramides ne se ressemblent jamais d’une partie à une autre
  • Le contenu : beaucoup d’ennemis, d’armes, de compétences, de parchemins, de classes
  • De nombreuses possibilités de styles de jeu
  • Un gameplay fun, rapide et nerveux
  • L’arbre de compétence
  • Neuf classes différentes
  • Les parchemins qui modifient les sessions

Contre

  • Un scénario en retrait
  • Lassant sur la durée mais au bout de plusieurs longues heures de jeu
  • Le fait de tout recommencer entre chaque morts peut être rébarbatif pour les joueurs.
   

Laisser un commentaire