TEST – Riddled Corpses EX – Rapide, fluide et nerveux, un vrai défouloir en coop !



Riddled Corpses EX est un shoot’em up ou twin-stick shooter à scrolling horizontal, vertical ET diagonal, aux pixels apparents, avec de gros boss de fin de niveau, très peu de vie et pas de continue… Tous ceci nous ramène évidemment aux meilleurs années des salles d’arcade ou des premières consoles de salon avec un jeu old school comme on les aime. Et c’est le cas. Un jeu édité et développé par Diabolical Mind (version originale) et porté par Cowcat Games (version consoles), déjà disponible sur PC depuis 2015 d’où le EX pour cette version, les plus anciens retrouveront une certaine nostalgie dès le lancement avec une bande-son et une jolie introduction qui rappelle bien sûr la Super Nintendo, la Mega Drive, la Neo Geo ou même la Game Boy. Mais attention, qui dit années 80, 90 et shoot’em up, dit aussi difficulté bien relevée et pétages de plombs !! Et oui, quelques minutes de jeu en compagnie des premiers ennemis et c’est le Game Over, retour au menu…

Du menu justement, vous aurez accès à votre classement à l’échelle mondiale, aux options classiques et surtout à trois modes de jeu différents. Le mode Story, avec une petite histoire de fin du monde à travers une ville dévastée, vous entraine dans cinq niveaux bien distincts ayant chacun ses ennemies propres et son boss.

Vous apprenez que suite à une expérience scientifique qui tourne mal, des forces diaboliques veulent détruire le monde et l’humanité. Vous et votre équipe êtes les seuls à pouvoir éradiquer ce fléau. Enfin un truc comme ça.

Votre premier essai au stage 1 ne sera vraisemblablement pas une réussite, et le deuxième essai non plus d’ailleurs, ni même le troisième… mais avec le temps, une concentration extrême, les crédits acquis et le système d’upgrade simple mais efficace, vous pourrez et aurez l’envie de jouer et de rejouer sans cesse pour flinguer toujours plus de zombies, squelettes, monstres, trucs et autres créatures démoniaques, jusqu’à arriver enfin au boss, le zigouiller et débloquer le stage 2.

Ici, pas de princesse à sauver, pas de bisous final, une histoire classique mais ça fonctionne et ça défoule !!

Le mode Survival, comme son nom l’indique, vous demande de survivre face aux vagues infinies d’ennemis de plus en plus nombreux dans une carte fixe et aléatoire. Là on s’adresse aux amateurs de high score !!

Le dernier mode disponible, Arcade, est peut-être le plus original et en même temps le plus éprouvant. En effet, il vous faudra terminer tous les stages en une fois, avec un personnage de niveau 1 que vous pourrez améliorer en récoltant les upgrades hasardés sur votre chemin. Vous vous en doutez, chaque mort vous renvoie au premier stage sans sauvegarde des améliorations obtenues.

Mise à part le challenge ardu, la prise en main est très simple, joystick droit pour tirer, gauche pour avancer. Les boutons du pad viendront vous aider dans votre quête, puisqu’ils seront affectés aux armes secondaires avec une bombe qui détruit tout à l’écran, un chronomètre qui arrête le temps et une tourelle automatique. Cette dernière n’est disponible qu’une fois ou à l’achat avant chaque partie. Sans oublier le très bienvenu MK1000, vous allégeant de 9999 crédits, sorte d’élargissement de l’arme principale affecté à tous les héros dès son acquisition.

Les décors sont variés et détaillés avec une zone chaotique urbaine à pied et à moto, une escapade dans un sordide désert de sable et un monde souterrain satanique. En détruisant certains objets explosifs par ci par là, vous trouverez des crédits, des armes secondaires ou de la vie, qui vous seront bien utiles. Mais attention, les niveaux recèlent aussi de pièges qui pourront causer votre mort.

Chaque héros a ses particularités, force d’attaque, vitesse de déplacement, magnétisme et double des gains ou vie supplémentaire, à vous de choisir selon le stage ou votre humeur. La barre de combo a son importance puisqu’une fois remplie, elle vous octroie un surplus de puissance tant que vous tuez des ennemis, très utile lors des grosses vagues. L’argent du jeu vous permettra de monter jusqu’à 20 niveaux d’amélioration par personnage. Ces derniers seront à acheter ou se débloqueront une fois le jeu terminé. Avec une deuxième manette, vous pourrez ainsi jouer avec un ami pour une partie locale, où chacun a la maîtrise de ses bonus mais revers de la médaille les vies sont partagées.

Encore un petit clin d’œil aux années 80 et 90 de la part des programmeurs et créateurs de Riddled Corpses EX, vous aurez un choix de filtres pour votre écran. Options sympathiques pour les nostalgiques, je recommande le mode tube cathodique aux couleurs saturées et la musique rétro. Et hop on se retrouve à l’époque des premières consoles de salon, la classe.


En conclusion, si la 2D d’antan ne vous dérange pas et que vous n’avez pas peur des difficultés qui accompagnent en général les shoot’em up, Riddled Corpses EX est un bon jeu d’arcade. Amusant, on y revient avec plaisir en choisissant son héros armé préféré et on avance un peu plus dans les niveaux à chaque tentative. Si vous arrivez à bout du mode Story et Arcade, rejouer au jeu sera sans grand intérêt à moins que vous ne cherchiez le high score pour montrer au monde entier votre maîtrise du pad et ça c’est quand même cool !!


Jeu testé par Jeyjie à partir d’un review code fourni par le développeur Cowcat Games

Riddled Corpses EX

11,99€
Riddled Corpses EX
7.3

Graphismes

7.0 /10

Son

7.5 /10

Gameplay

8.0 /10

Durée de vie

7.0 /10

Rapport qualité/prix

7.0 /10

Interêt des succès

7.0 /10

Pour

  • C’est difficile mais on avance quand même
  • Les différents héros et leurs caractéristiques
  • L’ambiance des années 80 et 90
  • La coopération locale amusante

Contre

  • La difficulté pourrait bloquer certains joueurs novices
  • Pas de coopération en ligne
  • Pas de code triche ?! bah quoi ça se faisait à l’époque
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.