[TEST] Wolfenstein II : The New Colossus



test Wolfenstein II XWFR

La licence à succès Wolfenstein du développeur Suédois Machine Games revient avec un nouvelle opus intitulé Wolfenstein II: The New Colossus. Le premier opus avait plu aux joueurs grâce à le gameplay solide d’un bon shooter à l’ancienne, voire même un peu bourrin, tout en gardant un ton léger malgré la gravité de la situation historique. Mais, c’est surtout la réalisation qui avait à l’époque laissé sans voix. Des graphismes fins et texturés, un feu d’artifice d’effets pyrotechniques entre autres. Pour ce qui est du scénario, cette suite de The New Order reprend exactement où nous savions laissé le soldat Blazkowicz, c’est à dire en mauvaise posture, et c’est rien de le dire. Alors, la question se pose, cette suite va profiter de la notoriété du premier? Ou alors le jeu va-t-il aller plus moins dans l’excès? C’est ce que nous allons voir dans mon test.

Le soldat Blazkowicz c’est pour ainsi dire le « super-héro » par excellence, vous vous souvenez de Duke Nukem et bien c’est le même gars mais sans le coté graveleux de Duke. C’est bien simple il sait tout faire, excellent meneur d’hommes mais aussi également capable d’affronter une armée nazi à lui tout seul. Sauf que cette fois notre gaillard, bien que costaud, se retrouve plongé dans le coma. Il ne va pas le rester bien longtemps.u A son réveil, il se rend compte que l’hôpital où il avait séjourné est attaqué par les nazis. Ni une ni deux, toujours aussi patriotique, il prend un fauteuil roulant et part tout de même les affronter. Le premier niveau du jeu va se faire intégralement sur une chaise roulante, original non? Tout cela renforce l’idée de second degré du titre.

Question gameplay, le jeu reste sur la lignée des précédents, à savoir une jouabilité nerveuse à souhait, des explosions à gogo. Au rayon des nouveautés, Blazko va devoir enfiler un exosquelette pour pallier à son handicap et pourra également utiliser deux types d’armes différentes dans chaque main. On pourra alors utiliser à volonté la gâchette LT pour tirer avec la main gauche et la gâchette RT pour l’autre main. Si vous le souhaitez, il sera tout de même possible de contourner les ennemis en faisant preuve de discrétion. Il faudra tuer le commandant sans vous faire repérer, sans quoi il sonnera l’alarme. Si vous jouez en difficulté supérieur, choisissez l’option discrétion sinon je ne donne pas cher de votre peau.

Alors que The New Order se situait uniquement en Allemagne, celui-ci va plus loin et vous allez voyager à travers le pays de l’Oncle Sam des années 60. En effet, dans cette uchronie, les nazi et d’autres organisations racistes ( le Klu Klux Klan sur la photo) sont aux portes des maisons, distillant leurs messages de haine. La traversée de la ville de Galverston en atteste, et l’on retrouve un Blazko déguisé en pompier avec une bombe nucléaire sous le bras dans une scène mémorable. Entre chaque affrontement, on pourra se détendre en discutant et en écoutant les dialogues des protagonistes du jeu, toujours aussi bien écrits.

En plus d’avoir un scénario, d’une écriture parfaite et d’une mise en scène béton, Wolfenstein II : The New Colossus est visuellement divin, avec des animations extrêmement fluides, des environnements variés, des effets spéciaux spectaculaires et une gestion des lumières bluffantes. L’IA n’est pas en reste puisque les ennemis sont plutôt malins, et sont capables de vous prendre en tenaille. On est réellement subjugué par la maîtrises et le savoir faire du studio Machine Games devant autant de qualités.

Avec des scènes de torture, de meurtres, de démembrements, le jeu est brutal, malsain et gore alors âmes sensibles s’abstenir ( le 18+ est bien mérité). Certaines scènes sont même très choquantes, les allemands sont réellement des psychopathes !!


Wolfenstein II : The New Colossus est le titre majeur de cette fin d’année, réussi en tout point. Avec son gameplay nerveux, une réalisation parfaite surtout sur Xbox One X,un scénario extrêmement bien écrit et ponctué par des scènes cinématiques de toute beauté. Le jeu assure la continuité du précédent opus en y ajoutant encore une dose de gore, de second degré et de nazis, bref j’ai adoré ce jeu et je ne peut que vous le conseiller !!


Jeu testé par otakon62 à partir d’un review code Xbox One X fourni par l’éditeur


 

 

Wolfenstein II : The New Colossus

69,99€
Wolfenstein II : The New Colossus
8.8

Graphismes

9.5 /10

Son

9.5 /10

Gameplay

8.5 /10

Durée de vie

9.0 /10

Rapport qualité/prix

8.5 /10

Interêt des succès

8.0 /10

Pour

  • Une pure merveille technique
  • L'humour très second degré
  • Une écriture digne d'un film
  • Jouabilité revue et corrigée
  • Des personnages toujours aussi attachants

Contre

  • Le coté infiltration
  • Dess succès beaucoup trop compliqués
   

Laisser un commentaire