Hello Neighbor – Mon voisin le tueur ?



Popularisé depuis des mois par différents youtubeurs, notamment lors de ses phases d’Alpha et de Beta, Hello Neighbor a déjà fait beaucoup parler de lui avant même sa sortie officielle au mois de décembre 2017. Développé par Dynamic Pixels, ce jeu d’infiltration-horreur, entièrement en 3D, vient tenter d’apporter un petit vent de fraicheur dans le genre. Alors pari réussi ou pétard mouillé ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Hello Neighbor nous met aux commandes d’un petit garçon. Alors qu’il retourne à son domicile tout en jouant avec son ballon, il remarque quelque chose d’inhabituel chez son voisin moustachu d’en face. Tout d’abord, la voiture de ce dernier est encastrée dans la petite barrière située devant le jardin. Ensuite, et surtout, des cris semblent provenir de la maison. Écoutant son courage, le petit homme s’approche d’une fenêtre donnant sur le salon pour tenter de voir ce qu’il peut bien se passer. A l’intérieur, il surprend l’homme en train de fermer la porte de la cave à double tour, l’air angoissé. Fait troublant, en plus des cris qui continuent de retentir, la personne à des gants aux mains. Avant même que l’enfant puisse faire quoi que ce soit, il se fait surprendre et rejeté manu militari sur le trottoir. C’est à ce moment précis que le joueur entre en scène. A lui de faire la lumière sur les agissements suspects qui ont lieu dans cette maison. Car plutôt que d’appeler la police, votre mission si vous l’acceptez, sera de parvenir à vous infiltrer dans la cave, à l’insu de votre cher voisin. Problème, celui-ci ne tient pas en place, il vous faudra donc agir rapidement dès qu’il aura le dos tourné ou sera occupé. S’il vous repère (ce qui arrivera très souvent lors de vos premières parties, croyez-moi), il se contentera simplement de vous rejeter un peu plus loin dans la rue. D’autre fois, vous aurez comme des « visions », et il vous sera possible d’assister à des événements qui ont, semble t-il, amené l’homme à agir de la sorte.

Le gameplay est plutôt simpliste. En effet le héros est capable de sauter, courir, s’agenouiller, porter et lancer/utiliser des objets, rien de plus. Le jeu ne possède aucun tutoriel. Si l’intention de laisser le joueur à lui-même est louable, cela entrainera malheureusement une certaine errance, qui risque de venir à bout de la patience de plus d’un. On comprend très vite qu’il n’est pas simplement question de pousser la porte d’entrée ou de passer par la fenêtre pour parvenir jusqu’à la cave. Il vous faudra la plupart du temps trouver des clés ou activer des mécanismes pour progresser tout au long des 4 actes que comporte le jeu. Le problème c’est que ces mécanismes, et les puzzles qui en découlent, sont tout sauf logiques. La maison est effectivement étrangement agencée, et se rendre d’une pièce à l’autre sera parfois un véritable parcours du combattant. Les actions à réaliser sont souvent quelque peu tirées par les cheveux (planer avec un parapluie, mettre un objet dans un congélateur pour geler le sol d’une pièce etc.) et semblent volontairement complexifier comme pour rallonger la durée de vie. Si vous vous débrouillez bien, comptez environ 10 à 12 heures pour élucider le mystère. Néanmoins ce temps sera très variable d’un joueur à l’autre. Tout dépendra si vous parvenez ou non à rentrer dans la logique du jeu.

Quelques bugs, viennent rajouter encore un peu plus de complexité à la situation. Il arrivera en effet que votre personnage se coince dans le décor, ou que certains objets ne remplissent pas leur fonction initiale. De plus, l’IA du voisin est particulièrement perturbante. Il peut par exemple arriver que celui-ci saute par sa fenêtre pour aller du salon à la chambre à coucher. On pourrait penser que ce type de comportement va de pair avec le comportement général du personnage, mais dans cet exemple précis, on s’aperçoit clairement que cela relève plus du bug qu’autre chose. L’homme, très sensible aux bruits, n’entendra pourtant pas toujours le bruit d’une vitre brisée, quand il débarquera de nulle part alors que vous êtes en train de ramper à l’étage ou dans le jardin. Lorsque vous êtes capturé, certaines portes seront parfois de nouveaux fermées et les fenêtres réparées. Après plusieurs échecs dus à l’IA ou à des bugs, on aura vite tendance à oublier la discrétion et à tenter le passage en force en espérant que le voisin ne nous attrape pas en cours de route. Dommage. Certaines actions qui semblent, de prime abord, très simple à réaliser (comme empiler des cartons),  deviendront vite agaçantes. En effet il conviendra parfois d’exécuter ces tâches de manière millimétrique sous peine de rester bloqué durant de longues minutes au même endroit.

Heureusement certains passages possèdent des mécanismes plus originaux et mieux travaillés, à l’instar de la fin du premier acte, qui introduit un retournement dans l’histoire. De manière générale, l’ambiance du jeu est travaillée et immersive. On a envie de connaitre le fin mot de l’histoire. Les graphismes, sans être somptueux, sont agréables à la rétine. Le jeu a été optimisé sur Xbox One X et cela se voit. Les effets de lumières, notamment lors des phases de nuit, sont superbes. Les graphismes au style cartoon, donnent un cachet et une ambiance particulière à l’ensemble. Les musiques, bien que peu nombreuses, sont réussies, et contribuent à l’immersion dans le jeu, comme par exemple la musique de poursuite, angoissante, qui se déclenche lorsque vous êtes repéré. D’ailleurs, lorsque vous êtes surpris par le voisin, il n’hésitera pas de temps à autre à vous jeter des légumes et autres objets dans le but de vous ralentir ou de brouiller votre vision. Comme il est d’une précision redoutable, mieux vaut prendre ses jambes à son cou ! De plus, s’il vous repère trop de fois au même endroit, le monsieur aura la désagréable habitude d’installer des pièges dans certaines pièces, voir même d’installer une caméra de surveillance !  Autant dire que, si vous vous faites trop attraper, il sera parfois plus simple de recommencer une partie, que de tenter de prendre d’assaut une maison transformée en un véritable château fort !

Le plus gros problème du jeu réside définitivement dans la trop grande complexité de ses énigmes. Certains objets ne servent à rien et sont là uniquement pour brouiller les pistes alors que d’autres items peuvent vous servir plusieurs fois. Pour ceux qui ont déjà testé les précédentes versions du jeu, ne vous attendez pas à une promenade de santé pour autant ! Quelques puzzles ont été revus, si ce n’est totalement modifiés. Attendez-vous à vous triturer la cervelle de longs moments tant certains casses-têtes n’ont pas toujours de solutions logiques. La lourdeur et l’imprécision des sauts n’arrangent rien, et il sera récurent de se faire attraper à cause d’un bond raté par exemple. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez transporter jusque 4 objets simultanément dans votre inventaire, ce qui évitera bien des allers-retours inutiles. Le HUD est absent dans le jeu, rendant ainsi l’aventure plus immersive et plus lisible. À aucun moment donc, vous ne serez gêné par quelques indications graphiques inutiles sur votre écran. Une volonté des développeurs grandement appréciable, dans un titre où l’attention doit être constante à chaque instant. Si le terrain de jeu n’est pas vaste (vous aurez uniquement accès à votre maison, à celle du voisin et à un petit bout de rue), le logement du psychopathe va se modifier grandement tout au long de la partie et l’air de jeu parait donc assez grande et variée en fin de compte. Enfin, pour les chasseurs de succès, sachez que la plupart d’entre eux refusent de se débloquer. Pour ma part, c’est bien simple, aucun des succès n’est tombé tout au long de ma progression. Il semble que cela varie grandement d’un joueur à l’autre malheureusement. Dommage car certains sont intéressants à déverrouiller et font appel à la réflexion.


Prévu initialement pour une sortie au mois d’aout 2017, et finalement repoussé au mois de décembre, le bébé de Dynamic Pixels était attendu au tournant. Hélas, bien que fort d’un concept original et d’une histoire attrayante, Hello Neighbor n’est malheureusement pas exempt de défauts. L’intérêt du jeu est plombé par une maniabilité perfectible, une IA somme toute bien pensée mais aux comportements parfois étranges, et des énigmes bien trop complexes. Certes, le jeu sera sans doute amélioré par la suite. Mais pour l’heure, l’impression de jouer à une version béta remplie de bugs reste omniprésente.


 

Jeu testé par Ashen à partir d’un review code sur Xbox One X fourni par l’éditeur TinyBuild

Hello Neighbor

29,99€
Hello Neighbor
6

Graphismes

7.0 /10

Son

7.0 /10

Gameplay

5.0 /10

Durée de vie

6.0 /10

Rapport qualité/prix

5.0 /10

Interêt des succès

6.0 /10

Pour

  • Concept de base bien pensé
  • Une histoire prenante
  • L’IA qui s’adapte à vos actions
  • Les graphismes style cartoon
  • De jolis effets de lumière

Contre

  • Des puzzles trop complexes
  • Trop de bugs et de glitch
  • Gameplay un peu bancal
  • Aucune indication sur la marche à suivre
  • Quelques bugs d’IA
  • Des succès qui ne se débloquent pas toujours
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.