TEST – Mercenary Kings : Reloaded Edition – Xbox One



Mercenary Kings n’est pas à proprement parler une vraie nouveauté débarquant sur la Xbox One. Le jeu est déjà sorti en mars 2014 sur Steam. Mais pour cette nouvelle version nous avons la chance d’avoir un plus grand contenu et une refonte totale. Aux premiers regards la patte graphique du jeu peut faire penser à la licence des Metal Slug. Tout le monde s’est certainement dit cela en les voyant. Vous n’auriez pas faux et même le style de jeu est identique. Mais oublions Metal Slug et prenons le comme il est.

Le scénario ne casse pas des briques. Nous faisons partie des Mercenary Kings, une équipe de mercenaires la plus qualifiée sur la Terre. Le problème c’est que nos camarades tombent au combat et les méchants du « CLAW » ont du coup pris le total contrôle d’une île laboratoire ultra secrète. L’objectif est de détruire toute cette grande base. Et sur qui ça tombe ? Sur nous ! Nous sommes l’une des derniers chances pour reprendre le contrôle de l’île. Et le boulot sera long, très long.

Après une séquence de codex à la Metal Gear Solid et avoir choisi l’un des quatre personnages disponibles, nous sommes d’attaque sur le terrain pour notre première mission. C’est une séquence de tutoriel. Le gameplay est sympathique et une fois bien pris en main, il est vraiment possible de faire de belles parties. Les mouvements sont nombreux et donnent une grande liberté de déplacements. Il est possible de tirer non seulement en face de vous bien évidemment mais aussi vers le bas après avoir fait un saut et également en l’air. Parce que oui, les ennemis, que ce soit des humains avec des boucliers, des snipers, des indigènes, des mines volantes, des animaux féroces, des monstres mécaniques, d’immenses boss et de tout plein d’autres espèces, ça peut venir de partout, dans tous les sens. On peut aussi se baisser, tirer en étant sur une échelle, faire des roulades ce qui sera pratique pour faire des esquives et plusieurs attaques comme un couteau ou poser des C4 pour détruire des murs. Un système de recharge rapide à la Gears of War sera un élément important pour tirer plus vite que son ennemi. A condition de ne pas se rater et de perdre plusieurs grosses secondes. C’est quelque chose que vous allez faire des milliers de fois le rechargement rapide. Voilà les mouvements de notre guerrier ou guerrière. C’est bien plus varié que dans plein d’autres jeux et manette en mains, le plaisir de jouer se fait ressentir.

Le nombre de missions est impressionnant. Elles sont au nombre de 100 objectifs avec toutes plusieurs objectifs annexes. Tout d’abord ça se présente en grade allant de la simple recrue au capitaine pour finir au sommet en tant que général. Il en existe 10. Dans chaque grade, au fur et à mesure de votre progression, les missions se débloquent. Missions de sauvetages, de neutralisations, de collectes, de captures, il y a de quoi faire, ce qu’il faut savoir c’est que le jeu propose 16 environnements plus ou moins grands. On peut aller aussi sous terre mais aussi plus en hauteur. Ce n’est pas que verticale. En faisant une mission, nous prenons l’hélicoptère et nous atterrissons dans l’un des stages. Ils ont toujours un temps limité. Là où d’habitude c’est quelque chose que je déteste dans les jeux d’être limité par le temps, dans celui-ci ça ne dérange pas puisque qu’à partir du moment où on se débrouille bien avec la map, il est facile de savoir où aller. Le plus difficile sera de survivre. On commence toujours avec 3 vies et si on perd les 3 c’est gamer over et on recommence, mas attention car à chaque vie perdue, on perd beaucoup d’argent et comme l’argent est le nerf de la guerre, il va falloir essayer de survivre.

On dirait pas comme ça mais Mercenary Kings est bourré à craquer de contenu. Notre base se complète en sauvant des gens et ceux-ci restent dans notre base. Chacun des PNJ à leurs propres utilités. L’un va nous servir à créer des couteaux, allant du simple poignard à toit un tas de couteaux originaux, l’autre à acheter différentes armes et munitions (munitions par balles, électrique, incendiaire…) et les autres serviront à stocker notre coffre avec notre inventaire qui devient vite complet. Mais il y en a encore d’autres des personnages. Chaque armes, chaque munitions, chaque améliorations, tout est remplis de statistiques utiles pour devenir le meilleur chasseur. En tuant des ennemis ou en ouvrant des coffres dans les niveaux, on peut récolter toutes sortes de matériaux comme du bois, de l’acier, du tissu et plein d’autres objets qui serviront à se construire des armures ou à améliorer le campement. La gestion, si on veut s’imprégner le plus possible du jeu, est ultra complète. C’est un point du jeu inattendu de voir tout ça mais tant mieux.

Pour les succès, il y en a 30 et bon courage pour avoir la totalité ! Pas parce qu’ils sont difficiles mais surtout parce qu’ils sont longs à avoir pour la plupart. Parmi la liste on vous demandera de finir toutes les missions, de créer 100 couteaux et 300 pièces d’armes, de vaincre 10.000 ennemis et d’avoir 1.000.000$ en poche. Il y a du boulot !

 


Voilà un jeu d’action très complet et addictif auquel il est possible d’y jouer des dizaines d’heures tant le contenu est généreux. Mais il faut reconnaître qu’au bout d’un moment il faut accepter l’idée de faire différentes missions dans les mêmes niveaux de nombreuses fois. L’intérêt du jeu est plutôt de réussir à rendre son personnage le plus puissant possible équipé des meilleures armes. Après le scénario n’est pas le point fort du titre mais ça se laisse voir comme une bonne grosse parodie de films d’action. Si vous le pouvez, il est possible d’y jouer jusqu’à 4 joueurs, rendant le jeu encore plus délirant.


Jeu testé par Snake135 à partir d’un review code sur Xbox One fourni par l’éditeur

Mercenary Kings Reloaded Edition

19,99€
Mercenary Kings Reloaded Edition
7.7

Graphismes

7.0/10

Son

6.0/10

Gameplay

8.0/10

Durée de vie

9.0/10

Rapport qualité/prix

9.0/10

Interêt des succès

7.0/10

Pour

  • Un contenu impressionnant
  • Le nombre d’armes, de couteaux et de leurs variétés
  • Un gameplay fun
  • Jouable jusqu’à 4 joueurs en local et en ligne
  • De nombreuses missions (plus de 100)

Contre

  • Attention à la lassitude des environnements au bout de plusieurs dizaines d’heures de jeu
  • Peut devenir lassant. Les missions se répètent en boucle.
   

Laisser un commentaire