[TEST] Riptide GP: Renegade sur Xbox One



Riptide GP: Renegade est le dernier né du Studio californien Vector Unit. Studio porté sur la glisse et les pirouettes avec des titres comme Hydro Thunder, Beach Buggy Racing ou encore Shine Runner. Le dernier opus du studio a été récompensé et de façon justifiée par la communauté. Sur Apple TV, il a obtenu le titre de « Game of the Year 2016 » et sur Google Play « Top 5 Indie Games 2016 ». Fort de son succès sur téléphones mobiles, tablettes et PC, le voici enfin sur notre console salon, la belle et unique, aux courbes coupées à la hache, la Xbox One.

Riptide GP: Renegade, compatible « Play Anywhere » pour rappel, nous embarque sur des hydrojets dans des lieux futuristes. Dès les premières minutes Riptide GP: Renegade sera très dynamique, très nerveux. Les premières ébauches avec notre bolide ne nous laisseront pas apathiques. Nous embarquerons donc avec notre pilote qui, suite à coup monté, se verra exclu de la ligue officiel Riptide, et se verra contraint de courir illégalement afin de redorer son blason, de se refaire la cerise. Peigner la girafe ça va quelques temps, il faut réintégrer la ligue. Faisons-le entre renégats, façon chevalier solitaire, comme Duncan MacLeod. A travers des chutes d’eau, des cascades, dans des marécages, en ville, ou dans le ciel au milieu d’une usine aérienne, le chemin sera tumultueux mais sympathique. Dans des décors pas très waterproof et avec la présence forte et assidu de condé, pas trop collant non plus, nous parcourrons à grande vitesse tous les décors.

Ces cadres explosifs et mouvementés seront disponibles à travers plusieurs modes. Le premier, le principal sera le mode carrière. Jouissant d’une durée de vie entre 7 heures et 10 heures c’est ici que nous pourrons en apprendre plus sur cette histoire terriblement intrigante. Tutoriels de circonstance permettront de comprendre très rapidement la maniabilité de l’hydrojet. Prise en main presque instinctive pour tous joueurs tâtant du pad régulièrement, ce qui en fait un point très positif d’entrée. La durée de vie de ce mode est plutôt correct tout comme la difficulté réglable qui permettra de baisser la difficulté des objectifs si pour certains cela deviendrait trop compliqué par la suite. C’est dans ce mode que nous débloquerons de nouveaux pilotes, hydrojets et prouesses techniques. Car oui il faudra virevolter à tout va pour gagner du boost et tenir la dragée haute aux autres pilotes. Des passages plus ou moins secrets vous amèneront plus vite à la ligne d’arrivée. Très souvent si la conduite est bonne et que les prouesses sont réussies et bien respectées, il n’y aura pas tellement besoin de les emprunter. La difficulté augmentera dans les derniers parcours, très légèrement, mais ne fera pas office d’obstacle pour avancer. Le cas échéant si nous avons du mal sur un parcours il sera possible de retourner dessus avec un engin plus adéquate. Les hydrojets seront tous personnalisables, des couleurs aux écussons, ils seront aussi améliorables. L’argent ne manquera pas dans le jeu, très vite des hydrojets plus rapides seront disponibles afin d’accroître leurs présences dans notre garage. La physique du jeu est très réussie, les effets de vagues, la sensation d’être emporter par l’eau est efficace. Les éclaboussures sur la caméra, les explosions, la gestuelle et les moqueries des pilotes rajouterons une bonne dose d’euphorie aux courses. Rien à dire en ce qui concerne l’animation, c’est juste parfait.

Un autre point positif, augmentant sensiblement la durée de vie du titre, sera le mode multijoueur. Que cela soit en écran splitté ou bien en ligne jusqu’à 8 joueurs. La concurrence récente n’avait pas approfondi la question, ici c’est fait, et c’est bien fait. Les hydrojets débloqués au préalable en mode carrière seront tous disponibles en dehors. Des défis viendront compléter le podium des modes de jeux. Rien de tel pour les puristes, les tatillons du chronomètre, les fignoleurs.


Un titre qui n’a rien de révolutionnaire mais très réussi, en tout point de vue. Avec un bémol à mon gout qui serait le manque de circuit et le sentiment de redondance parfois dans le mode histoire. Sans annonce ou pub récente Riptide GP: Renegade sur Xbox One, et qui, avec du fun et un réalisme très réussi, un prix abordable, des succès largement réalisables, se trouvera facilement une place au milieu des achats de jeux arcades de ce mois de février. Chasseurs de vagues et de succès, c’est à vous de jouer.


Jeu fourni par le développeur pour la réalisation du test

Riptide GP: Renegade sur Xbox One

Riptide GP: Renegade sur Xbox One
80.833333333333

Graphismes

9/10

    Son

    7/10

      Gameplay

      9/10

        Durée de vie

        7/10

          Rapport qualité/prix

          8/10

            Interêt des succès

            9/10

              Pour

              • Une excellente maniabilité
              • La physique réaliste
              • Fun
              • Succès très abordables
              • Une fluidité exemplaire

              Contre

              • Pas assez de circuits
                 

              Laisser un commentaire