TEST – Strange Brigade – Le TPS coopératif kitsch et fun à souhait !



TEST STRANGE BRIGADE XWFR

Développé et publié par Rebellion à qui l’on doit déjà la célèbre série des Sniper Elite et la Zombie Army Trilogy, Strange Brigade nous plonge dans une ambiance mythologique, à la recherche de trésors perdus et d’artefacts légendaires. Votre mission, si vous l’acceptez ? Détruire pour de bon la reine Seteki, réveillée de son sommeil de 4000 ans par un archéologue imprudent. Une mission pour les quatre aventuriers de la brigade de l’étrange assurément ! Mais cette nouvelle licence a-t-elle assez de qualités pour ne pas finir oubliée à tout jamais dans un tombeau ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Sorte d’hybride entre un Left 4 Dead, Indiana Jones et Tomb Raider, Strange Brigade est un TPS se voulant essentiellement basé sur la coopération entre joueurs. Pour ceux qui ne jurent que par le jeu en solo n’ayez crainte, car l’aventure peut se parcourir entièrement seul. Évidemment, vous vous en doutez, le fun sera bien plus de la partie si vous êtes accompagné. À plusieurs le jeu devient vraiment immersif et on se surprend à vouloir explorer l’intégralité des niveaux, dégommant de la momie tout en tentant de résoudre les nombreuses énigmes sur notre chemin ! Car oui bien des trésors sont à découvrir, et il faudra parfois faire marcher ses petites cellules grises pour mettre la main dessus. Si ces puzzles ont tendance à se répéter, ils ont le mérite d’apporter un peu d’accalmie entre deux séquences d’actions, qui sont, elles, particulièrement nombreuses.


L’armée de Seteki (un nom qui prête à la blague facile) ne vous lâchera pas d’une semelle et ce sont des milliers de momies et autres créatures de la mythologie égyptienne qui tenteront de vous enterrer six pieds sous terre. Heureusement, les quatre membres de la Brigade, deux femmes et deux hommes, ont un arsenal conséquent (et d’époque) pour répondre à cette menace. Chaque personnage possède une arme de poing (à munitions illimitées) ainsi qu’une arme secondaire plus puissante au choix. À vous de voir donc si vous êtes plutôt fusil à pompe ou mitraillette par exemple. Plusieurs grenades (et même de la dynamite) sont également disponibles pour vous aider à faire le ménage dans des groupes d’ennemis toujours plus belliqueux.

Car soyons honnêtes, même en difficulté intermédiaire, le titre de Rebellion propose assez de challenge pour vous tenir éveillé, que ce soit en solo ou avec des amis. Certaines salles vous demanderont en effet de tuer des centaines d’ennemis (dont certains qui se déplacent très rapidement), avant de pouvoir continuer votre périple ! Et que dire de ces combats contre des boss ou des champions, certes peu inspirés et répétitifs mais particulièrement exigeants question réflexes, tant le nombre d’ennemis à gérer et d’attaques à éviter semble décourageant à première vue ! Il ne faudra donc pas hésiter à abuser de la roulade, qui, comme dans un Dark Souls, vous permettra d’esquiver la plupart des attaques avec un peu d’entrainement. D’ailleurs, à ce sujet, la maniabilité est excellente et les différents personnages répondent aux doigts et à l’œil.

Malgré que le jeu ne comporte que 9 missions, ces dernières sont longues, très longues (une heure en moyenne et encore sans forcément tout ramasser !) et la rejouabilité est clairement de mise, que ce soit pour collecter l’ensemble des artefacts, livres et autres statues de chats. En plus de l’aventure principale, Rebellion a eu la bonne idée d’inclure deux autres modes : Horde et course au score. Dans le premier mode, jouable jusque 4 joueurs, le but est de résister le plus longtemps possible face à des vagues de monstres toujours plus dangereuses. Comme dans l’histoire principale, il vous est possible d’activer des pièges pour vous défaire de vos adversaires, de rajouter des bonus à vos armes (frags qui rechargent la vie, balles de glace…) et d’acheter de l’équipement dans des coffres. Il vous est également possible de soudoyer une porte magique contre quelques milliers de pièces d’or. Derrière, vous aurez notamment la possibilité de trouver des potions de soins.

Le mode course au score comme son nom l’indique, vous permet de traverser différentes cartes du jeu dans le but de faire le plus gros score possible. De un à quatre joueurs peuvent donc s’amuser à réaliser le meilleur combo en tuant rapidement les momies qui vous barrent la route. Vous gagnez également des points bonus si vous accomplissez les missions proposées. Tuer 10 momies avec un headshot, ne pas se faire toucher, ou ne pas prendre de potions de soins sont autant d’objectifs qui peuvent être à réaliser. À plusieurs, ce mode est vraiment fun, car vous pouvez mettre des bâtons dans les roues de vos compagnons de jeu, par exemple en déclenchant des pièges sur leur passage ! L’idéal pour s’assurer de finir en tête de classement !

Peu importe le mode sélectionné, Strange Brigade nous transporte dans un univers coloré avec des graphismes qui n’ont rien à envier à certaines grosses productions. Pour la petite anecdote, j’ai testé le jeu sur Xbox One X (comme à mon habitude) et j’ai été surpris de la qualité graphique et de la distance d’affichage plus que correcte, cela dès la première mission. Non content de proposer de très beaux environnements, le dernier né de Rebellion possède également un level design de qualité. Bien des chemins sont possibles, renforçant l’impression de grandeur des niveaux. De manière générale, l’immersion est donc assurée, d’autant que la bande-son, tantôt inspirée des années 30, tantôt action endiablé, vient encrer un peu plus le joueur dans ce monde kitsch à souhait !

Mais que serait une aventure aussi décalée que celle-ci sans une bonne dose d’humour à l’accent très British ? Un narrateur commente en effet la plupart de vos actions, n’hésitant pas à provoquer ou à mettre le joueur au défi. Si les sous-titres français sont de bonnes qualités, il est malheureusement difficile de lire correctement, la faute à une police d’écriture bien trop petite. Une lecture qui devient totalement impossible en pleine action, et qui ne laisse donc pas le temps ni la possibilité au joueur de comprendre de quoi il retourne. Peut-être qu’un simple patch pourrait améliorer cela ? Heureusement, entre deux missions, les développeurs ont eu la bonne idée d’introduire des cinématiques (en noir et blanc pour coller avec l’époque) qui permettent d’en apprendre un peu plus sur l’histoire.


Débarqué un peu de nulle part, et discret depuis plusieurs mois, Strange Brigade est finalement une très bonne surprise que l’on n’attendait pas. Alors certes, le bébé de Rebellion n’invente rien au genre, mais l’aventure est immersive et plaisante à jouer. Au sein d’une ambiance kitsch à souhait et d’un humour décalé, Strange Brigade propose un contenu plutôt généreux et parvient à garantir du fun en barre, que ce soit en solo ou avec des amis. On reprochera tout de même des sous-titres trop petits, des armes qui manquent un peu de précision, un narrateur qui radote un peu sur le long terme et quelques affrontements un peu répétitifs. En bref, Rebellion accouche ici d’un très bon titre, dont le contenu viendra, on n’en doute pas, encore s’étoffer davantage dans de futures extensions.


Jeu testé sur XBOX One X à partir d’un review code fourni par le distributeur Just For Games

Strange Brigade

49,99€
7.8

Graphismes

8.0/10

Son

8.0/10

Gameplay

8.0/10

Ambiance/Durée de vie

8.0/10

Rapport qualité/prix

8.0/10

Interêt des succès

7.0/10

Pour

  • La direction artistique
  • Level design de qualité
  • Ambiance kitsch et décalée
  • Bonne durée de vie
  • Des énigmes bien construites
  • Jouable jusqu'à 4 joueurs
  • Les différents pièges bien pensés
  • Une chasse au trésor très prenante
  • Un narrateur qui met dans l’ambiance…

Contre

  • … Mais qui en fait parfois un peu trop
  • La précision de certaines armes
  • Des boss trop identiques
  • Des combats répétitifs sur le long terme
  • Les personnages ne sont pas très charismatiques
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.